lundi 27 juin 2016

Age of Legends, book 2: Empire of Night


SISTERS MORIA AND ASHYN ARE THE KEEPER AND SEEKER OF EDGEWOOD. 
OR AT LEAST, THEY WERE.

Their village is gone. Their friends have betrayed them. And now, they are all but prisoners in court, forced to watch and wait while the Emperor decides whether to help the children of Edgewood, who remain hostages of the treacherous Alvar Kitsune.
   But when the emperor finally sends the girls on a mission to rescue the children - accompanied by Prince Tyrus and a small band of men - the journey proves more perilous than any of them could have imagined. With lies and unrest mounting in the empire, Moria and Ashyn will have to draw on every bit of influence and power they possess to unite their people and avert an all-out war.
   In this second book in her epic and captivating Age of Legends trilogy, #1 New York Times bestselling author Kelley Armstrong blends romance, danger, and magic to send readers on a heart-racing journey through an unforgettable world.



In retrospect, Moria should not have pulled her dagger when she was attempting to pass through the imperial city unnoticed. In truth, the pulling of the dagger was not so much a mistake as the throwing of it. Even the throwing of it wouldn't have been as grievous if her blade had missed her target. But if Moria pulled her dagger, she would throw it, and if she threw it, she would not miss, so the problem, she reasoned, could be traced back to the man responsible for the throwing of the blade.


Extrait en page 1.





J'ai récemment chroniqué le premier tome de cette série, et comme je l'ai adoré, je me suis rapidement lancé dans la lecture du deuxième. J'avais quelques appréhensions en commençant ce tome, puisque j'avais peur qu'il ne soit pas à la hauteur de son prédécesseur, mais au final, j'ai été agréablement surprise.

L'histoire est tout aussi captivante que précédemment. Elle est différente, puisqu'il y a maintenant un fil conducteur au mystère qui entoure la forêt, mais elle reste tout aussi intéressante à lire. La façon dont l'intrigue évolue est agréable à suivre, et tout comme pour le premier tome, je l'ai dévoré en quelques jours seulement.

L'histoire est de plus en plus noire, si je peux le dire ainsi. Les personnages sont de plus en plus violentés, autant physiquement que psychologiquement, ce qui apporte une dimension assez obscure à l'histoire. Nous commençons à voir les alliances, à comprendre les motivations des personnages, ce que j'ai trouvé très intéressant et plutôt éclairant sur les événements à venir.

Les personnages apportent aussi beaucoup à mon appréciation du livre. Les anciens personnages sont tout aussi intéressants qu'ils l'étaient dans le premier tome, même qu'ils le sont encore plus puisqu'ils subissent dans ce tome une grande évolution psychologique. J'ai aussi beaucoup apprécié les plus récents personnages, particulièrement celui de Tyrus. 

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce deuxième tome, tout autant que le premier, alors que j'avais peur de de pas l'aimer autant. J'ai bien hâte de lire le troisième tome.

Personnages préférés : Tyrus, Moria, Ronan & Ashyn


vendredi 24 juin 2016

The Siren

LOVE IS A RISK WORTH TAKING.

Years ago, Kahlen was rescued from drowning by the Ocean. To repay her debt, she has served as a Siren ever since, using her voice to lure countless strangers to their deaths. Though a single word from Kahlen can kill, she can't resist spending her days on land, watching ordinary people and longing for the day when she will be able to speak and laugh and live freely among them again.
   Kahlen is resigned to finishing her sentence in solitude... until she meets Akinli. Handsome, caring, and kind, Akinli is everything Kahlen ever dreamed of. And though she can't talk to him, they soon forge a connection neither of them can deny... and Kahlen doesn't want to.
   Falling in love with a human breaks all the Ocean's rules, and if the Ocean discovers Kahlen's feelings, she'll be forced to leave Akinli for good. But for the first time in a lifetime of following the rules, Kahlen is determined to follow her heart.


I looked to my yougest brother and saw him lapping up the rain, like a wildcat clawing at raw meat. When someone near him tried to do the same, they scrapped with each other, fighting over the drops. I backed away, turning to search for my middle brother. I never found him. He was lost in the crowd surging toward the water, gone before I could make sense of what I was witnessing.
Then I saw my parents, hand in hand, their backs against the railing, casually tipping themselves overboard. They smiled. I screamed.


Extrait en page 4 & 5.



The Siren est le tout dernier roman publié par Kiera Cass, l'auteure de la série La Sélection, que j'aime beaucoup. C'est donc sans attendre que je me suis lancé sur ce livre dès que je l'ai vu à la bibliothèque.

Si je ne me trompe pas, il s'agit du tout premier livre sur les sirènes que j'avais l'occasion de lire. Ces créatures mythologiques sont beaucoup moins représentées dans la littérature que les autres créatures que nous connaissons tous, mais pourtant, ces dernières années, celles-ci semblent être de plus en plus présentes. C'est donc avec beaucoup d'intérêt, mais sans savoir à quoi m'attendre, que je me suis lancé dans cette lecture.

L'histoire a très bien commencée, selon moi. On fait tout de suite la connaissance du personnage principal, et ce, d'une façon très intéressante. Dès le début, il y a une certaine aura de mystère autour des sirènes, et c'est au compte-goutte, tout au long de l'histoire, qu'on en apprend plus sur ces créatures. Il s'agit de quelque chose que j'ai bien apprécié, puisque cela laissait un mystère tout au long de la lecture. 

Toutefois, il ne s'agit malheureusement pas d'une lecture qui m'aura marquée. Le livre se lit très rapidement, et est plutôt entraînant, mais l'histoire en elle-même n'a rien de remarquable. Celle-ci était très prévisible, sur tous les aspects, particulièrement sur la fin. Il s'agit de l'une de ces histoires dont on voit la fin venir à des kilomètres et dont celle-ci est trop facile et trop peu développée, ce qui m'a plutôt déplu. J'ai terminé ma lecture avec un sentiment de vide, puisqu'il manquait selon moi plusieurs informations importantes et plus profondes qui auraient pu apporter beaucoup plus à l'histoire.

Les personnages m'ont aussi donné ce sentiment. Le personnage principal était plutôt fade, passant de la joie, à la tristesse, à la résignation. Elle n'avait pas réellement de personnalité bien à elle et semblait seulement être un reflet des autres personnages. Les personnages secondaires étaient aussi plutôt vides et quelque peu stéréotypés. Il y avait l'artiste, la fêtarde, et la solitaire, ou du moins c'est ce que je me rappellerai de celle-ci.

Au final, il s'agissait d'une bonne et agréable lecture, mais qui ne marquera aucunement. Je dois avouer que j'attendais un peu mieux de Cass.

samedi 11 juin 2016

Héros de l'Olympe, tome 3 : La Marque d'Athéna


Annabeth, la fille d'Athéna, est sur le point de retrouver son ami Percy Jackson. À l'approche du camp romain, elle craint que Percy n'ait changé du fait de sa captivité. Mais une terrible prophétie ne tardera pas à allier les demi-dieux grecs et romains : celle-ci annonce que sept d'entre eux devront trouver et fermes les portes de la mort.
ANNABETH IS TERRIFIED. Just when she's about to be reunited with Percy - after six months of being apart, thanks to Hera - it looks like Camp Jupiter is preparing for war. As Annabeth and her friends Jason, Piper and Leo fly in on the Argo II, she can't blame the Roman demigods for thinking the ship is a Greek weapon. With its steaming bronze dragon figurehead, Leo's fantastical creation doesn't appear friendly. Annabeth hopes that the sight of their praetor Jason on deck will reassure the Romans that the visitors from Camp Half-Blood are coming in peace.
   And that's only one of her worries. In her pocket, Annabeth carries a gift from her mother that came with an unnerving command: Follow the Mark of Athena. Avenge me. Annabeth already feels weighed down by the prophecy that will send seven demigods on a quest to find - and close - the Doors of Death. What more does Athena want from her?
   Annabeth's biggest fear, though, is that Percy might have changed. What if he's now attached to Roman ways? Does he still need his old friends? As the daughter of the goddess of war and wisdom, Annabeth knows she was born to be a leader - but never again does she want to be without Seaweed Brain by her side.
   Narrated by four different demigods, The Mark of Athena is an unforgettable journeay across land and sea to Rome, where important discoveries, surprising sacrifices, and unspeakable horrors await. Climb aboard the Argo II, if you dare...



But Percy didn't feel powerful. The more heroic stuff he did, the more he realized how limited he was. He felt like a fraud. I'm not as great as you think, he wanted to warn his friends. His failures, like tonight, seemed to prove it. Maybe that's why he had started to fear suffocation. It wasn't so much drowning in the earth or the sea, but the feeling that he was sinking into too many expectations, literally getting in over his head.
Wow... when he started having thoughts like that, he knew he'd been spending too much time with Annabeth.


Extrait en page 379.






J'ai une certaine relation d'amour et de haine avec cette série. D'un côté, j'ai toujours très hâte de commencer un nouveau tome et j'apprécie toujours ma lecture, mais de l'autre, le nombre impressionnant de pages de chacun des tomes me rebute toujours un peu. C'est pour cette raison que je fini toujours par trop espacer mes lectures, ce que j'ai encore une fois fait. C'est donc avec beaucoup de trous de mémoire que j'ai commencé cette lecture du troisième tome de la série.

Ayant lu le deuxième tome au début de l'année, je ne me souvenais plus de beaucoup d'éléments de l'histoire. De plus, même s'il s'agit de la suite de la série Percy Jackson et qu'il s'agit de la même histoire de base ainsi que de certains des personnages, il s'agit d'une autre mythologie. Dans la série Percy Jackson, il est question de mythologie grecque, tandis que dans cette série, il est question de mythologie romaine. Je connais plutôt bien la mythologie, mais beaucoup moins la romaine que la grecque, ce qui fait en sorte que j'ai déjà un peu de difficulté à suivre à certains moments, notamment lorsqu'ils utilisent les noms romains des Dieux. En ajoutant le temps passé entre les deux tomes, ma confusion était plutôt grande. Heureusement, l'auteur a ajouté des petits rappels, assez expliqués pour qu'on comprenne bien ce qui s'est passé dans les tomes précédents, mais pas assez poussée pour qu'ils en deviennent redondants et énervants.

Une fois encore, j'ai beaucoup aimé que l'histoire alterne entre les points de vue des personnages. Celle-ci n'alterne pas entre tous les points de vue, mais bien de seulement quatre personnages, ce que j'ai toutefois trouvé assez. Alterner entre plus de points de vue aurait pu devenir difficile à suivre, et ne m'aurais pas permis de m'attacher autant aux différents personnages,

Les personnages de cette série sont tous extrêmement attachants. C'est avec bonheur que j'ai retrouvé les personnages de Percy et d'Annabeth, que j'aime beaucoup, mais j'ai aussi beaucoup aimé retrouver le personnage de Leo, qui est probablement mon préféré de cette suite de série.

L'histoire de ce tome semble se séparer en deux. D'un côté, il y a Annabeth qui doit suivre une quête, et de l'autre, le groupe qui doit aussi en suivre une. L'action ne cesse donc jamais, et aucun des personnages n'est en sécurité, ce qui m'a mis en haleine pendant toute ma lecture.

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce troisième tome qui est à la hauteur des tomes précédents. Je souhaite lire les deux prochains tomes sans les espacer autant, et comme je les ai déjà empruntés à la bibliothèque, je pense bien réussir.

vendredi 10 juin 2016

Age of Legends, book 1: Sea of Shadows




THEY HEAR THE SPIRITS. THEY MUST OBEY.

   In the Forest of the Dead, where the empire's worst criminals are exiled, twin sisters Moria and Ashyn are charged with a dangerous task. For they are the Keeper and the Seeker, and each year they must quiet the enraged souls of the damned.
   Only this year, the souls will not be quieted.
   Ambushed and separated by an ancient evil, the sisters must journey to find each other, sending them far from the only home they've never known. Accompanied by a stubborn imperial guard and a dashing condemned thief, the girls cross a once-empty wasteland, now filled with reawakened monsters of legend, as they travel to warn the emperor. But a terrible secret awaits them at court - one that will alter the balance of their world forever.
   From the #1 New York Times bestselling author Kelley Armstrong comes a captivating new series that blends elements of fantasy and horror with the pulse-pounding action and romance that have earned her a devoted readership worldwide.


The dead rose, and they moved across the land like a plague, killing army after army, the warriors falling, only to rise again. An unstoppable force. But it had been stopped. By the warriors of the North on their snow dragons. They'd ridden over the battlefields and blasted ice on the shadow stalkers, freezing them so the armies of the living could shatter their corpses with a single bow, giving the shadow-stalker spirits no place to hide. It was a story often singled out as proof that bards' tales were foolish nonsense. People would laughingly debate which part of the story was the most ludicrous: shadow stalkers, snow dragons, or clever Northerners. All three were equally mythical beasts.


Extrait en page 146.

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre avant de la voir à la médiathèque. L'auteure me disant vaguement quelque chose et la couverture m'intéressant beaucoup, je l'ai emprunté sans me poser plus de questions.

J'ai donc commencé cette lecture sans attentes, mais avec beaucoup d'intérêt. Il ne s'agit pas de l'un de ces livres qui prend des dizaines et des dizaines de pages à mettre l'histoire en place, mais qui oblige plutôt le lecteur à entrer dans l'histoire dès les premières pages. Je dois avouer que cela m'a un peu déboussolé sur le coup, puisque je suis habituée à des entrées plus en douceur, mais j'ai nettement plus apprécié que les livres dans lesquelles les situations initiales s'éternisent sur plusieurs pages.

L'histoire, dès le début, m'a attirée. Elle m'a beaucoup rappelée La forêt des damnés de Carrie Ryan. L'idée de base est la même, et la façon dont l'histoire se développe ressemble étrangement à l'autre roman, mais les ressemblances n'en étaient pas au point où elles en devenaient pénibles. En fait, ce n'est qu'après ma lecture que j'ai réalisé tout ce que les deux livres avaient en commun.

L'histoire m'a tout simplement captivée. Celle-ci contenait tout juste les bonnes doses de romance et d'action qui me donnaient envie de continuer à lire, pages après pages, en ayant de la difficulté à poser le livre de côté. Celle-ci est toutefois quelque peu prévisible, surtout dans la façon dont les relations entre les personnages se développent et aussi dans la façons dont agissent les personnages, mais comme ils ne s'agissaient pas de révélations exceptionnelles ou d'une fin complète étant prévisible, cela ne m'a pas beaucoup affecté.

Du côté des personnages, j'ai bien apprécié. Les jumelles, les personnages principaux, sont deux jeunes femmes complètement différentes, mais qui sont tout aussi intéressantes l'une que l'autre. Leur façon de penser ainsi que leurs agissements leur sont propre, et j'ai beaucoup apprécié leurs différences. Ce que l'une n'avait pas, l'autre l'apportait à l'histoire. Il s'agit un peu de la même chose pour les personnages secondaires, que j'ai aussi beaucoup aimés. Il y a deux principaux personnages secondaires, et bien qu'ils semblaient extrêmement différents à la base, ils ne l'étaient peut-être pas autant que j'aurais pu le penser.

Il s'agit d'un excellent premier tome à une série dont je ne connaissais même pas l'existence. Je lirai sans aucun doute le deuxième tome de celle-ci, et cela très rapidement, puisque je l'ai déjà emprunté à la médiathèque. C'est avec hâte que je me replongerai dans l'histoire des jumelles Moria et Ashyn.